Assurance santé : les évolutions en 2012

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Pour le rapport gouvernemental publié en 2011, les différents organismes d’assurance santé ont enregistré des résultats contradictoires en 2010, concernant la situation financière au domaine des complémentaires qui assurent une couverture santé. Ce document officiel a conclu que les résultats techniques des sociétés d’assurance et des mutuelles de santé ont connu une amélioration, contrairement aux instituts de prévoyance ayant connu une détérioration. Quelle est la conséquence sur les prix ? Les experts d’Assurance Pas Cher vous informent.

De ce fait, les primes des organisations paritaires ont connu une augmentation de 0,4% seulement, à l’encontre des charges qui ont enregistré une élévation de 6%. Ainsi, les institutions, en cette période de crise économique, n’ont pas procédé à une augmentation de tarif nécessaire pour mettre un équilibre les régimes de frais de soins. Et puisque le rapport du Centre technique des institutions de prévoyance souligne le fait que “les contrats collectifs tirent en effet les résultats à la baisse”, la situation de tous les opérateurs est dans le rouge. Notons que la clientèle d’entreprises prend part à 84% des activités santé, contre 45% environ, concernant les compagnies d’assurance et moins de 30% pour les mutuelles.

Dans un climat d’incertitude concernant la capacité des organismes complémentaires en général, et les institutions paritaires en particulier, de redressement des résultats techniques du collectif en l’année 2011. De ce fait, les augmentations des tarifs annoncés ont été appliquées d’une façon limitée par une nouvelle taxe de 3,5%. De plus, l’année 2012 paraît moins favorable avec une nouvelle hausse de la TCA de 3,5 points, contre des perspectives de croissance très basses.

Le rapport indique encore que les organisations de prévoyance sociale enregistrent un résultat net plus fort en matière de pourcentage des primes, avec un ratio de 4%, notant ainsi, une avance sur les mutuelles qui ont enregistré les 2,3%. Par contre, le pourcentage des compagnies d’assurance “mixte” n’a pu dépasser les 2,7%, proche de celui enregistre des sociétés d’assurance “non-vie” de 3,9%. Notons que les IP ont affichées également un très bon indicateur de solvabilité, avec un taux de couverture de 43%, lié à la marge hors plus-values latentes en moyenne.

Retrouvez toutes les actus pour trouver votre assurance au meilleur prix sur notre site, et découvrez comment souscrire une assurance santé pas chère.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »